ASSOCIATION SPORTIVE DE SACEY - TANIS : site officiel du club de foot de SACEY - footeo

La conservation du ballon

 

La Conservation Du Ballon

Le « football total » n’a aucun secret : Il est fondé sur la possession de la balle et la situation des joueurs sur le terrain. Il s’agit, lorsqu’un joueur reçoit le ballon, qu’il ait plusieurs options de passes et que, même s’il choisit la pire, l’équipe adverse continue à devoir poursuivre le ballon.

Pour jouer de cette manière il faut des joueurs de qualité qui enchaînent les actions de base parmi lesquelles on trouve les duels ( 30 à 35% ) et les passes ( 60 à 65% ).

La conservation du ballon basée sur le jeu de passes, l’utilisation de l’espace et les duels avec ballon ( dribble), est un élément stratégique du jeu qui dénote une maîtrise technique, tactique et morale.

 

Les éléments de la conservation.

 

A / La passe :

Le nombre moyen de passes dans un match de haut niveau varie entre 320 et 400.

La passe détermine le jeu collectif de son équipe par son aspect tactique et social.

Au sein d’une équipe, les joueurs recourent à un jeu collectif à visée tactique pour parvenir à marquer un but. La passe n’implique pas seulement les joueurs concernés, elle nécessite la participation et la collaboration des autres joueurs qui, en combinaison avec la perception du jeu, rendent possible la réalisation de bonnes passes ( démarquage ).

La passe n’est pas uniquement l’exécution d’une action technique. Faire une passe, c’est aussi la penser, la souhaiter, la réaliser et analyser le résultat.

Bien passer, c’est donner un ballon au bon moment sur le bon joueur. Cela nécessite une complicité qui se travaille à l’entraînement et dans la tête pour anticiper les trajectoires.

Une passe est caractérisée par son origine ( l’endroit d’où elle est effectuée ), sa longueur ( courte ou longue, c'est-à-dire inférieure à 20m ou supérieure à 20m ) et sa direction ( vers l’avant, l’arrière, à droite ou à gauche ).

La vitesse de maniement du ballon par le joueur se déduit en tenant compte du nombre de contrôles effectués avant chaque passe. Le nombre de passes sans contrôle pour les joueurs de haut niveau est en moyenne de 25%.

L’efficacité de l’équipe est liée à la relation qui existe entre le buteur et le passeur ( 54% de buts sont inscrits après une passe ).

Dns le but d’améliorer la prestation de son équipe, l’entraîneur renforcera son jeu collectif et entraînera la pensée tactique de chaque joueur pour qu’il réalise les meilleures passes qui vont précéder et créer les occasions de but. Il doit favoriser le jeu de connivence entre les joueurs.

L’analyse du jeu de passes d’une équipe donne aussi des renseignements sur :

  • Le jeu social
  • Le(s) joueur(s) qui reçoit les plus de ballon
  • Le leader qui a le plus d’influence sur l’équipe
  • Les conflits s’il y a plusieurs leaders
  • La stratégie offensive d’une équipe.

 

B / L’espace :

Tout joueur dans le champ de jeu occupe un espace jouable. Au-delà, il perd le contrôle du ballon et il faut courir pour le conquérir. Il en est de même pour tous les joueurs.

L’espace global du terrain est occupé par l’espace jouable de tous les joueurs et les espaces libres entre les joueurs.

La connaissance des rapports espace jouable - espace libre permet d’expliquer la dualité attaque - défense dont le principe général est d’utiliser le ballon dans les espaces libres au profit d’un partenaire et de neutraliser les déplacements et les espaces occupés par l’adversaire.

Que ce soit dans la phase d’attaque ou dans la phase de défense, chaque équipe se trouve confrontée au problème : utiliser les espaces - neutraliser les espaces.

Ainsi, l’alternance des actions offensives et défensives est l’une des bases de la tactique collective et individuelle.

L’objectif de l’entraîneur est donc que son équipe :

  • En phase offensive, réalise une parfaite coordination entre l’utilisation du ballon ( passes ) et l’utilisation des espaces ( déplacements appuis – appels ).
  • En phase défensive, sache se placer de manière à neutraliser les espaces occupés par l’adversaire ou couvrir les espaces libres ouverts par des partenaires mal positionnés.
  • L’utilisation des espaces est considérée comme la base du jeu collectif.

 

C / Les duels :

Pourquoi y a-t-il duel ?

Parce que le joueur qui a le ballon ne l’a pas passé assez tôt ou que le joueur qui doit le recevoir ne s’est   pas déplacé de manière à se trouver dans un espace libre au moment de la réception. Quand le ballon est dans l’espace jouable de deux adversaires, il y a duel.

Le duel sert à conserver le ballon (dribble ) ou à le récupérer.

La finalité du dribble est de se créer un espace libre pour préparer une passe, un centre, un tir,  et non un autre dribble.

 

L’efficacité de la conservation du ballon

 

La conservation du ballon poursuit plusieurs objectifs : soustraire le ballon à l’adversaire pour ne pas lui donner l’occasion de marquer un but et préparer une ouverture dans la défense adverse pour marquer un but.

Les observations effectuées montrent qu’une équipe compète alterne des séquences longues avec beaucoup de passes ( jeu de position ) et des séquences courtes ( jeu direct ).

L’alternance de ces deux options ( jeu de position – jeu direct ) favorise une meilleure efficacité.

Le jeu de position traduit une bonne utilisation de l’espace et du jeu de passe, il favorise la réalisation des buts. Un bon jeu de passe est donc nécessaire mais il n’est pas suffisant pour gagner.

 

Commentaires

 

Améliorer la conservation du ballon passe par la progression de la technicité et la vitesse gestuelle des joueurs. On pourrait penser que la conservation du ballon va allonger le temps moyen de la phase de possession et, par conséquent, le temps de jeu.

En fait, il n’en est rien puisque le temps moyen des phases est constant quel que soit le résultat.

En conséquence, seul le nombre d’actions et la vitesse de ces actions vont évoluer